Prendre ses désirs pour des réalités…

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Ah… On l’a tous connu ce sentiment lorsque les distributions d’un ballet tombent. On aurait vu plutôt un tel ou une telle dans ce rôle. Ou alors en voyant évoluer un (e) danseur (euse) sur scène, on se dit « mais tiens, je la (re)verrai bien dans ce registre ou dans ce ballet ou avec tel autre danseur, l’alchimie devrait bien fonctionner ». Bref, on rêve, on imagine, on suppute, on regrette, on espère…

Et bien, je vous propose, chers lecteurs, de prendre vos désirs pour des réalités et de jouer un peu à Brigitte Lefèvre. Faites vos jeux ! Voici les miens :

 Dans la catégorie « restons dans le monde du réel »…

… avec Roméo et Juliette. J’aurais bien vu Aurélie Dupont en Juliette. Je sais bien, elle ne fera pas son retour sur ce ballet mais dans ce post, on a le droit de rêver. Sinon, pourquoi pas Eve Grinsztajn ? C’est un rôle qui lui irait très bien. Quant aux Roméo… Oh Roméo, où es-tu Nicolas Le Riche ? Et Jérémie Bélingard alors, il aurait été parfait en jeune homme fougueux, plein d’amour et d’attente… Bon, il y a encore de l’espoir, l’Opéra de Paris vient de retirer le nom des Roméos des distributions actuellement en ligne. Ah…cette attente, c’est palpitant. Santa Barbara, tu me diras pourquoi…

 Dans la catégorie « le couple qu’on aimerait bien revoir »

Agnès Letestu et Stéphane Bullion. Quelle alchimie entre ces danseurs, zieutez un peu par là. Elle le réchauffe, il la magnifie. Je vote des deux mains et des deux pieds. Dans un autre registre, Dorothée Gilbert et José Martinez. Dans Coppélia, je les ai trouvés très bien assortis. Avant de partir à la retraite, il pourrait aider Dorothée Gilbert à gagner ses galons d’héroïne romantique…

Dans la catégorie « A contre-emploi »

 Myriam Ould-Braham et Dorothée Gilbert en Dame aux Camélias (peut-être l’ont-elle déjà dansé ?) ; Aurélien Houette en Rothbart (pas un vrai contre-emploi, je vous l’accorde) ; Karl Paquette dans le Jeune Homme et la Mort ; Stéphane Bullion en mari dans The Concert de Robbins (bé oui, il faut bien voir ce qu’il donne dans le registre comique, ça le changera des rôles ténébreux).

Dans la catégorie « non, ne pars pas à la retraite »

José Martinez très bientôt, Agnès Letestu, Nicolas Le Riche et Aurélie Dupont dans quelques années. Ils vont beaucoup manquer au monde de la danse. J’espère qu’on pourra encore profiter des trois derniers pour quelques saisons.

Dans la catégorie « on aimerait bien les voir plus sur scène ». Blessures, choix de la direction ou volonté personnelle, ils ne sont pas beaucoup distribués (ou pas à leur juste valeur) : Emmanuel Thibault, Myriam Ould-Braham, Eve Grinsztajn, Clairemarie Osta, Jérémie Bélingard, Hervé Moreau (il n’a toujours pas confirmé qu’il arrêtait)…

Dans la catégorie « le chorégraphe (le ballet) qu’on aimerait bien revoir à l’Opéra »

Jiri Kylian ! William Forsythe !  Et pour le ballet de facture plus classique, peut-être Don Quichotte et la Belle au bois dormant.

Dans la catégorie « celles et ceux qu’on aimerait bien voir promus au prochain concours « 

Bon, là, il y a du monde (et de la polémique). Pour ma part, Mathilde Froustey et Alice Renavand en Premières danseuses, ça ne me paraîtrait pas délirant… D’ailleurs, les talents sont nombreux chez les sujets femmes et hommes. Bon, tant qu’on y est, j’aurais pu ouvrir une catégorie « celle ou celui qu’on aimerait bien voir nommé danseuse/danseur étoile ». Des noms ?

Voilà… Je m’en tiens là, sinon on pourrait décliner ces désirs à l’infini. Et vous, quel serait votre palmarès dans chaque catégorie ?

9 Responses

  1. Amélie Amélie

    at |

    Moi, je n’ai qu’un souhait : Myriam Ould-Braham nommée étoilé, et mise en partenariat avec Mathias Heymann. Ils ont vraiment une belle alchimie sur scène. Comme ça, Dorothée Gilbert peut danser vraiment souvent avec Mathieu Ganio, et on a enfin deux vrais jeunes couples qui tiennent la route.
    ça me semble tomber sous le sens, mais Brigitte refuse de m’écouter ;)

  2. Fée Dragée Fée Dragée

    at |

    Oui, La Belle au Bois… Je voudrais tellement voir cette version de Noureev « en vrai »…
    Etoiles… Des promesses sur Roméo et Juliette… Mais étant donné la vague de blague qui plane sur ce ballet… Heureusement, aucune blessure semble-t-il puisque rien n’a changé dans les distributions… Mais un webmestre qui s’amuse… Que nous prévoient-il pour le 1er avril à l’Opéra ?

  3. Fée Dragée Fée Dragée

    at |

    Ah, j’oubliais… L’entrée au répertoire des Casse-noisette de Maurice Béjart et de John Neumeier surtout… Les Munichois verront sans doute le dernier… Etant donné que le Ballet de Munich ne publie sa saison que d’une manière très « vague »… Je ne sais même pas si je dois demander un billet dans ma lettre au Père Noël… Oui, je prends de l’avance… Trop peu de temps pour une vie…

  4. Cams Cams

    at |

    Pour Roméo et Juliette j’aurai aimé Myriam Ould-Braham avec Mathias Heymann. Ca c’est un beau couple romantique. Isabelle Ciaravola avec Hervé Moreau évidemment. Jérémie Bélingard pourquoi pas! Ou au moins en Mercutio. Que Clairemarie Osta ne soit pas retirée des distributions. Et ouiiii pour Eve Grinzstajn. Elle m’avais tellement émue dans la Dame aux Camélias en Manon. Je la vois très bien Juliette. Chez les gerçons c’est plus difficile. C’est dommage que Bullion n’ai pas été ditribué avec une partenaire type Agnes Letestu ou Isabelle Ciaravola il aurait pu faire quelque chose de bien. Ta proposition de le voir en mari du Concert m’a fait bien rire!! Moi aussi j’attends de voir ça!!

    Dans les ballets que j’aimerai revoir, il y a la Giselle de Mats Ek mais bon… il y a déjà une soirée mixte cette année + appartement l’an prochain.
    Pour les prochaines promues je vote Mathilde Froustey! Pas très original mais tellement évident.

  5. elendae elendae

    at |

    Le TCE annonce Nicolas Le Riche et Sylvie Guillem pour une soirée spéciale Japon le 6 avril ! J’ai pris mon billet ! tu y seras ?

  6. la souris la souris

    at |

    Eh ! oh ! vous n’avez pas l’impression d’avoir oublié quelqu’un ? Certes, elle avait pris ses distances et il ne me semble pas l’avoir vu ailleurs que dans la soirée Roland Petit cette année, mais si on ne veut pas la voir repartir définitivement en Italie, on ferait mieux de nommer Eleonora Abbagnatto étoile. Avec Myriam Ould-Braham, cela va de soi (mais ça va encore mieux en le disant, visiblement).

Leave a Reply