Un bilan à mi-saison

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Nous voici donc en 2012. L’occasion de faire un petit bilan de la première partie de la saison « danse ». Bilan non exhaustif bien sûr…

Comme d’habitude, on commence par les bonnes surprises. Je ne l’attendais pas spécialement même si j’avais envie de le voir : Onéguine de John Cranko par le ballet de l’Opéra national de Paris. La première découverte de cette œuvre en séance de travail ne m’avait guère émue. Et me voici à la Première, quelques jours plus tard, avec un quatuor parfait : Aurélie Dupont, Evan McKie, Myriam Ould-Braham et Josua Hoffalt. Deux heures d’émotion, de papillons dans l’estomac… Une très belle soirée !

Onéguine

Joie de voir également Artifact de William Forsythe par le Ballet Royal de Flandre que le Théâtre de Chaillot a eu la bonne idée de programmer avec Impressing the Czar (dont, au final, j’ai été moins fan. Pas fait de compte rendu, c’est vrai. Quelle grosse flemmarde je suis).

La Source enfin de Jean-Guillaume Bart. Créer un ballet classique aujourd’hui ne doit pas être chose facile et j’ai eu un réel plaisir à découvrir cette œuvre, même si certains aspects du ballet et de la mise en scène ne m’ont pas convaincue. Je retiendrai les apparitions lumineuses, presque irréelles de Myriam Ould-Braham en Naïla, esprit de La Source (quel dommage qu’elle n’ait pas été nommée sur ce rôle).

Après les œuvres, les danseurs :

Aurélie Dupont tout d’abord, revenue de congé maternité, superbe dans Psyché, poignante dans Onéguine et rayonnante dans Cendrillon (quoique sur cette dernière prestation, j’ai un peu plus de réserves). En tout cas, un vrai bonheur de la revoir sur scène avec cette danse subtile, déliée et musicale. J’espère qu’elle sera distribuée tout autant l’année prochaine.

Aurélie Dupont
Aurélie Dupont, ici aux côtés de Stéphane Bullion dans Psyché

Myriam Ould-Braham pour sa Naïla (La Source) et son Olga (Onéguine). Elle devrait être distribuée en Nikyia dans La Bayadère en mars/avril prochain. Un gros challenge mais aussi une excellente occasion pour elle de montrer sa capacité à endosser un tel rôle de soliste.

Karl Paquette, Florian Magnenet et Christophe Duquenne pour leur endurance ! Ils ont effectué des remplacements en veux-tu en voilà, suite aux différentes blessures de leurs collègues ! Karl Paquette aura assuré pas moins de quatre rôles en même temps au mois de décembre et je me souviendrai de l’arrivée sur scène de Florian Magnenet, pour remplacer au pied levé Nicolas Le Riche dans Cendrillon. C’est leur métier me direz-vous mais quand même… chapeau !

Et je finirai par Yurie Mastsuura du Ballet Royal de Flandre, dont j’ai beaucoup apprécié la précision, la grâce et la féminité. Dommage qu’elle n’ait pas davantage été mise en avant !

Dans le rayon « Ah oui, OK, bon… bof » :

Côté Opéra de Paris, Phèdre de Serge Lifar. Pas vraiment accroché à l’esthétique même si le revoir du haut d’une troisième loge de côté me l’a fait percevoir un peu différemment. Psyché, c’était le contraire. Bien aimé au premier coup d’œil, bien moins emballée au deuxième.

Marie-Antoinette par le Ballet national de Vienne m’a laissé un goût d’inachevé ou de trop peu (l’arrivée au sein du magnifique Opéra royal de Versailles a un tout petit peu compensé cette déception).

Quatre pièces de Trisha Brown au Théâtre de Chaillot n’aura pas été la sensation escomptée. C’était bien pensé, bien chorégraphié, bien dansé mais au final, pas de grande surprise ni d’émotion particulière.

Les yeux et l'âme de Trisha Brown

Les vœux pour 2012 :

Etre un peu plus chamboulée. Ce début de saison aura singulièrement manqué d’émotions fortes, de surprises.

Espérer que la longue série de blessures, qui a touché les danseurs à l’Opéra de Paris se finisse enfin, que l’on puisse les revoir sur scène : Nicolas Le Riche bien sûr, Vincent Chaillet, Mathias Heymann, Emmanuel Thibaut, Jérémie Bélingard…

Je ne parlerai pas d’éventuelles nominations mais j’y pense très fort.

L’année 2012, en tout cas, démarre fort bien : Sylvie Guillem et Akram Khan au Théâtre des Champs-Elysées, une belle programmation au festival Suresnes Cités danse avec notamment des créations d’Angelin Preljocaj et Robyn Orlin, la venue du Ballet Royal du Danemark à l’Opéra de Paris… De jolies choses en perspective (pour en savoir plus, c’est dans l’agenda, en haut à droite !).

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce début de saison?

Très bonne année à toutes et à tous !

4 Responses

  1. Le petit rat Le petit rat

    at |

    Artifact et Onéguine sont aussi mes coups de coeur, de l’année 2011 même !
    Pour les danseurs, coup de coeur pour Ganio, Allister dans a source et Ciaravola superbe. Aurélie Dupont signe un superbe retour en effet, de belles prestations et sa joie d’être sur scène.

  2. Amélie Amélie

    at |

    Je te rejoins sur tous les « Bof ».

    Et aussi sur cette très très positive série d’Onéguine. Depuis Le Lac en décembre 2010, j’ai été déçue des séries classiques de l’Opéra de Paris : distributions incohérentes, corps de ballet pas en place… ça pouvait parfois être très bien, mais il y a longtemps qu’il n’y avait pas eu de grand frisson. Et puis cet Onéguine que tout le monde redoutait et qui a été superbe : des partenariats au top et harmonieux, de la passion, des larmes, tout le monde très engagés… Mes trois soirées furent comme autant de magnifiques moments. Cela laisse de beaux espoirs pour La Bayadère avec ses distribs intéressantes, et L’Histoire de Manon.

  3. Cams Cams

    at |

    Evidemment je retiens la Source et Onéguine! Deux grosses réussites consécutives c’est rare!
    Onéguine a en plus bénéficié de distributions magnifiques qui étaient toutes intéressantes et surtout qui apportaient une réelle émotion.

    Je redoute un peu la Bayadère qui à part la titularisation de MOB n’offre pas grand chose au niveau des distrib.

    Moi aussi j’espère bien quelques nominations pour la suite de l’année. Et c’est vrai que Myriam aurait très bien pu être nommée sur la Source. C’était vraiment son rôle. Dommage qu’on ne l’y ai pas filmé mais heureusement que quelqu’un a mit presque tout le ballet en ligne!!

Leave a Reply