5 Responses

  1. Pink Lady Pink Lady

    at |

    J’ai vu la représentation du 22 septembre, avec quelques bonus, mais je dois dire que mon passage préféré a aussi été le couple du Joffrey Ballet dans « Age of Innocence ». Le choix du Corsaire pour Polina Semionova m’a déçue, j’aurais aimé la voir dans une chorégraphie moins « lisse » comme tu dis.
    Je me suis posé la même question concernant le deuxième solo de Rasta Thomas, vu que le programme annonçait un pas-de-deux. Quant aux claquettes, je n’avais même pas relevé l’allusion au Sacre du Printemps…

  2. Amélie Amélie

    at |

    Victoria Jaiani et Fabrice Calmels m’ont beaucoup plus aussi, même si je suis restée moins enthousiaste sur les chorégraphies choisies. Mon coup de coeur a en fait été le pas de deux entre Hélène Bouchet et Thiago Bordin sur Illusions, il s’est vraiment passé quelque chose.

  3. Cléopold Cléopold

    at |

    Je fuis les galas, mais je suis heureux de constater que Fabrice Calmel, que j’ai découvert en même temps que Dorothée Gilbert dans les Deux Pigeons en 1999 (ils étaient tous deux dans les rôles gitans tandis que J. Gernez et A. Houette faisaient les rôles de Djali et Peppio) a trouvé sa voie ailleurs qu’à l’Opéra.
    Ce qui est assez drôle, c’est que le spectacle de l’école avait lieu cette année là … au TCE.

  4. Pink Lady Pink Lady

    at |

    Merci pour cette précision, j’ignorais que ce danseur était passé par l’École de l’Opéra. Il était un peu éclipsé par sa partenaire lors de ce gala et il serait intéressant de le revoir dans un rôle qui le mette plus en valeur. Au passage bravo pour ce premier commentaire ! ;)

Leave a Reply