Concours de promotion du corps de ballet de l’Opéra de Paris messieurs 2015

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Suite du concours de promotion du ballet de l’Opéra de Paris avec les hommes. Peu de postes ouverts pour ces messieurs : 2 postes de coryphées, 1 poste de sujet et 1 poste de premier danseur. Et au final, des promotions qui semblent assez cohérentes… Quelques impressions, subjectives, partiales et partielles, sur cette journée.

Résultats Concours de promotion messieurs - Merci à @Blogdupetitrat pour la photo !
Résultats Concours de promotion messieurs – Merci à @Blogdupetitrat pour la photo !

Les quadrilles

Paul Marque… La révélation, pour moi, de cette année : la technique, le brio et la présence d’un futur soliste, tant pour son Prince Désiré (variation imposée) que son Siegfried (variation libre). Il ne s’excuse pas d’être sur scène et il a bien raison. Un talent à suivre…

Pablo Legasa a fait également un concours équilibré, avec un très bon choix de variation libre (James dans La Sylphide) qui mettait en valeur ses qualités de saut et sa fluidité.

Antonio Conforti, peut-être aujourd’hui un petit cran en-dessous, a fait montre d’une belle personnalité et d’un engagement qui n’auront malheureusement pas suffisamment convaincu le jury.

Parlons enfin de la variation libre de Takeru Coste : Speaking in Tongues de Paul Taylor. Saviez-vous qu’on pouvait être ému aux larmes par une prestation au concours de promotion ? Et bien, c’est le petit miracle que Takeru Coste a réalisé aujourd’hui. Ce danseur, au style et à la personnalité artistique assez différents de ce qu’on peut voir habituellement à l’Opéra de Paris, est classé troisième. J’en suis ravie pour lui. Certes, cela ne lui permet pas de « monter » coryphée mais espérons que ce classement lui ouvre de jolies occasions en termes de distributions.

Promus : Paul Marque et Pablo Legasa

Les coryphées

Six candidats seulement pour un poste. C’est peut-être étrangement la classe qui m’a le moins enthousiasmée, malgré le talent certain des candidats. Je supportais, au sens anglo-saxon du terme, Hugo Vigliotti. Mais, en toute « objectivité », il m’a semblé que Jérémy-Loup Quer avait fait un concours plus équilibré. A noter également la prestation convaincante d’Antoine Kirscher, jeune danseur prometteur, sans doute encore un peu « vert » mais dont on devrait entendre parler ces prochaines années.

Promu : Jérémy-Loup Quer

Les sujets

Là encore, un seul poste pour sept danseurs au final (Allister Madin s’est malheureusement blessé au cours de sa variation imposée et Yannick Bittencourt, initialement prévu, n’a pas concouru).

Commençons par les variations imposées. Issu du ballet Sylvia-Pas de deux de Balanchine, la variation avec son final ponctué de tours en l’air finis en échappés seconde n’était pas des plus simples. A ce jeu-là, plusieurs danseurs se sont distingués : Florimond Lorieux, Germain Louvet, Hugo Marchand, Marc Moreau et Fabien Révillion.

Au menu des variations libres, beaucoup de Robbins (tiens, ça faisait longtemps…). J’ai beaucoup aimé la proposition de Hugo Marchand, superbe Danseur en brun, qui ne démériterait face à celui de Mathieu Ganio. Il y avait de l’élégance, de la poésie et de l’esprit dans cette variation-là.

Fabien Révillion a réalisé également une très bonne prestation, montrant dans le James de la Sylphide, un bon aperçu de sa technique ciselée et précise.

Florimond Lorieux a fait un choix très courageux avec la variation de l’automne (The Four Seasons de Robbins), ne cédant pas d’un pouce à la facilité et je lui décerne, à cet effet, la palme de la hardiesse (joliment assumée en plus).

Enfin, Sébastien Bertaud, à l’instar d’un Takeru Coste ou d’un Hugo Vigliotti, a fait un choix original, toujours sur du Robbins, mais qui sortait un peu de l’impression de déjà-vu et lui permettait d’exprimer sa personnalité. J’espère que ce danseur si attachant trouvera également dans les prochaines saisons des rôles à sa mesure.

Promu : Hugo Marchand

Félicitations aux promus ainsi qu’à l’ensemble des courageux candidats !

Leave a Reply