Films et documentaires

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Vous trouverez dans cette rubrique une sélection de documentaires et de films, disponibles pour la plupart en DVD.  Cette liste est loin d’être exhaustive. N’hésitez pas à commenter ou à compléter. Merci à celles et ceux qui m’ont d’ores et déjà aidé à enrichir cette liste.

Les documentaires

  • Sur le ballet de l’Opéra de Paris

Les enfants de la danse, documentaire sur l’école de danse de l’Opéra de Paris qui date, je crois, de 1988 (on y voit Aurélie Dupont, Nicolas Le Riche, José Martinez, Manuel Legris, Monique Loudières, Elisabeth Platel…). On peut trouver ce documentaire dans les bonus du Coppélia filmé en 2001 à l’Opéra Garnier avec Charline Giezendanner et Mathieu Ganio.

Il existe également un documentaire, tourné il y a déjà plusieurs années, sur l’école de danse de l’Opéra, intitulé « les tout petits rats de l’Opéra ». On suit l’itinéraire de plusieurs petits stagiaires dans leur apprentissage de cette discipline exigeante. Je ne crois pas que ce documentaire ait fait l’objet d’une sortie en DVD. Mais il doit être encore visible en VOD.

Toujours sur l’école de danse, mais cette fois-ci plus proche de nous, le documentaire de Françoise Marie, en six épisodes « Graines d’étoiles ». Je l’avais chroniqué à sa sortie et vous invite donc à aller voir par ici. Pour avoir un petit aperçu de la série, vous pouvez zieuter quelques vidéos sur le site d’Arte. Un webdocumentaire « De l’élève à l’artiste » a également été réalisé en complément de ce DVD.

Dans le rayon des trouvailles, on peut trouver sur Youtube, un documentaire (en espagnol !) intitulé « A l’école des étoiles ». On y voit notamment Mathilde Froustey et Laura Hecquet en première division.

Tout près des étoiles de Nils Tavernier

Ce documentaire a plus de 10 ans. Je l’ai vu une bonne Xaine de fois, à une époque où il n’y avait pas grand-chose sur le ballet de l’Opéra de Paris. Je trouve ce documentaire plutôt bien construit et intéressant. Beaucoup d’interviews et de points de vue sur la danse, le métier de danseur, les frustrations aussi lorsque l’on commence dans le corps de ballet, le temps qui passe, la maternité, le temps de la retraite. Bien sûr, le regard du réalisateur est admiratif. Bien sûr, on n’y apprend rien de spectaculaire. N’empêche, ce documentaire constitue un joli témoignage sur une génération de danseurs.

La danse, le ballet de l’Opéra de Paris de Frédérick Wiseman

On enquille après avec le documentaire de Frédérick Wiseman. Dix ans après celui de Nils Tavernier, un autre regard sur le ballet de l’Opéra, très institutionnel, pas forcément évident à suivre pour les non-initiés mais qui comporte quelques scènes savoureuses. J’avais déjà fait une critique de ce documentaire donc pour en savoir plus, je vous renvoie à ce post.

Aurélie Dupont, l’espace d’un instant de Cédric Klapisch

Il faut le voir parce qu’Aurélie Dupont est pleine de grâce et que derrière les paillettes et l’étoile, il y a du travail, des doutes, de la fatigue, du bonheur aussi… qui sont ici livrés par Cédric Klapisch sans trop de fards.

Une vie de ballets de Marlène Ionesco

Ce documentaire porte sur le couple de danseurs-répétiteurs-chorégraphe Ghislaine Thesmar et Pierre Lacotte. A voir pour les nombreux extraits de ballets. Certains sont de véritables perles.

Agnès Letestu, l’apogée d’une étoile de Marlène Ionesco

Bon, pour ceux qui ne connaissent pas Agnès Letestu, c’est sans doute un portrait intéressant. Pour ceux qui la connaissent déjà bien, on n’y apprend pas grand-chose. Ma chronique par ici.

On attend avec impatience la sortie du DVD consacré aux adieux de Clairemarie Osta. Celui-là il ne faudra pas le louper. Quant aux Lignes de vie de Claude Bessy,qui livrent une intéressante rétrospective de la carrière de cette danseuse forte tête, il ne me semble pas qu’il ait eu de sortie de DVD.

Dancer’s Dream de François Roussillon

Une série de quatre documentaires sur les grands ballets de Rudolf Noureev (Raymonda, Roméo et Juliette, La Belle au bois dormant et La Bayadère), avec les danseurs de l’Opéra de Paris. Excellent ! A voir absolument.

Ma soeur l’étoile de Claude Guillot

Un documentaire sur la danseuse étoile Delphine Moussin et sa sœur, qui dirige une petite école de danse à Saintes.

Enfin, France 2 a diffusé en décembre 2012 un documentaire sur quatre jeunes danseurs du corps de ballet : Héloïse Bourdon, Léonore Baulac, François Alu et Pierre-Arthur Raveau. Ce docu au titre un peu facile « La danse à tout prix » mérite largement d’être vu. Il n’est, à ma connaissance, pas sorti en DVD mais peut sans doute être visionné en VOD.

  • D’autres troupes, d’autres écoles

Un jour, je serai danseuse de Julie Lojkine

Documentaire en cinq épisodes filmé au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. On y suit plusieurs danseuses à des âges différents, deux jeunes filles Camille (qui a intégré, depuis, le corps de ballet de l’Opéra de Paris) et Colombe qui commencent leur parcours tandis que d’autres s’apprêtent à sauter le pas vers le monde professionnel.

Le grand saut de Virginie Kahn

Ce documentaire, sorti fin 2012, suit le parcours de jeunes élèves danseurs, étudiant en horaires aménagés au Conservatoire à rayonnement régional de Paris. Sans doute davantage un documentaire sur l’enfance que sur la danse.

Ballerina de Bertrand Normand

Plongée dans la tradition russe. Où l’on suit Svetlana Zakharova, Uliana Lopatkina revenant après une blessure au pied, Evgenia Obraztsova, Diana Vichneva et Alina Somova.

Pina - dansez, dansez, sinon nous sommes perdus de Wim Wenders

Sorti en salles, ce film est un documentaire-mémoire sur l’œuvre et la philosophie de la chorégraphe Pina Bausch. Je vous invite à relire mes impressions lors de l’avant-première du documentaire, il y a trois ans.

Les rêves dansants, sur les pas de Pina Bausch d’Anne Linsel et Rainer Hoffmann

L’histoire d’un ballet, Kontakthof, créé en 1978 par Pina Bausch et repris en 2008 avec des adolescents de la ville de Wuppertal en Allemagne. Ce documentaire, sorti également en salles, suit ces jeunes pendant près d’un an, des auditions à la Première.

Après Béjart, le cœur et le courage d’Arantxa Aguirre

Après le départ du Maître, comment continuer, comment évoluer tout en restant fidèle au patrimoine légué ? Un documentaire intéressante sur une troupe aussi attachante que talentueuse. Sorti à l’époque en salles, il est aujourd’hui disponible en DVD. Ma chroniquette par ici.

Agony and Ecstasy A Year with English National Ballet

Une série documentaire en trois volets, qui se regarde d’une traite et qui m’a donné envie de découvrir cette compagnie de danse. Une immersion très intéressante, quoique toujours un peu mélodramatique, dans la vie d’une troupe qui doit se démener pour continuer à produire des spectacles de qualité.

First Position de Bess Kargman

Ce documentaire dresse le portrait de six jeunes finalistes du Youth American Grand Prix (YAGP). J’avoue qu’il ne m’a pas laissé un grand souvenir, mais bon… Je ne crois pas qu’il ait fait l’objet d’une sortie en DVD.

Nés pour danser de Beadie Finzi

Ce documentaire, passé tout récemment sur Arte, suit l’itinéraire de deux jeunes danseurs brésiliens, Isabella Coraci et Irlan Da Silva, issus des quartiers pauvres de Rio de Janeiro.

La collection  » Etoiles pour l’exemple » de Dominique Delouche

J’ai bien apprécié ceux que j’ai pu visionner, notamment celui sur Monique Loudières. De la danse et rien que de la danse.

On peut également signaler sur YouTube un documentaire pas tout récent « Une année au Bolchoï », qui suit plusieurs jeunes artistes, dont la bondissante Natalia Osipova.

Les films

  • L’âge heureux de Philippe Agostini (d’après le livre d’Odette Joyeux)

Ah, c’est mythique et c’est à voir ! Pour tous ceux qui ont rêvé un jour d’aller sur les toits de l’Opéra Garnier…

  • Singin’ in the rain de Gene Kelly and Stanley Donen

Gene Kelly, Debbie Reynolds et Donald O’Connor sont épatants. Le meilleur « remonte-moral » que je connaisse. Un petit extrait par ici

  • Les chaussons rouges de Michael Powell et Emeric Pressburger

Comme l »âge heureux » et « Singin’ in the rain »… mythique et à regarder au coin du feu. J’avoue tout même à avoir eu un peu de mal à accrocher.

  • Black Swan de Darren Aronofsky

Difficile de faire l’impasse sur ce film même s’il est pour moi bien davantage une fiction sur la folie et la vulnérabilité qu’un film sur la danse. Il a eu au moins le mérite de contribuer à dé-ringardiser la danse classique aux yeux de certains. C’est toujours ça de gagné !

  • All that Jazz de Bob Fosse (Que le spectacle commence en français)

Dans un tout autre style, c’est le témoignage d’une époque, d’une énergie. Certains me l’avaient vendu comme un chef d’œuvre : j’ai donc dû passer à côté de quelque chose. Attention, dans sa version anglo-saxonne, il est interdit aux moins de 15 ans (on se demande pourquoi, mais bon…).

  • A Chorus Line de Richard Attenborough

Dans mon souvenir, ça parle beaucoup mais ça danse peu. But why not ?

  • White Nights de Taylor Hackford (Soleil de nuit en français)

Avec Mikhail Baryshnikov. C »est mythique, longuet, mais les onze pirouettes de Baryshnikov valent bien le détour !

  • Billy Elliot de Stephen Daldry

Je l’ai vu une fois, il y a longtemps mais j’en ai gardé un très bon souvenir ! Je serai curieuse de le revoir aujourd’hui. Il est décrié par certains amateurs de danse et porté aux nues par d’autres.

  • Center Stage ou Danse ta vie de Nicholas Hytner

Oui, c’est convenu et décérébrant. Oui, c’est une grosse bleuette mais il y a Julie Kent et Ethan Stiefel, quelques chorégraphies sympas et des extraits de ballets classiques fort bien interprétés. Donc à voir en cas de gros coup de mou avec tendance régressive.

J’aurais pu citer également tous les « Fred Astaire » mais la liste aurait été trop longue. Et puis, last but not least, Dirty Dancing, pour son côté décontracté et jubilatoire!